Monik LéZart cherche, fouille, étudie, et bricole dans tous les sens .

L’ Agence Monik LéZart n’est ni une compagnie, ni un collectif, ni une société, ni un aréopage ou quelconque assemblée.

Mais un peu tout cela, parfois, et à tour de rôle.

C’est une structure polymorphe, capable de réaliser des spectacles, des événements, des interventions, sur tous les terrains.
Elle peut tout aussi bien agir dans le champ de la construction, de la communication, du média et du cyberespace. Parce qu’elle est pluridisciplinaire, elle peut tout tenter.

Les différentes lectures anagrammiques et contrepétantes du nom « Monik LéZart » indiquent la variété des regards possibles sur un autre sens des choses.
..
Clic, regardes et écoutes ..

Monik LéZart

LéZart Monik

MoZart Lénik

Monter La Zik

Le concept de regard nooptique  est propre à l’agence. Il est la garantie artistique de Monik LéZart.

Qui compose l’agence ?

L’agence Monik LéZart est une association de loi 1901, dont la direction artistique est assurée par Georges Matichard.

Les projets de l’agence Monik LéZart sont également combinés et photographiés par Pauline Hoa, organisatrice tout terrain.

Les agents de Monik sont ses collaborateurs, ils interviennent rarement ou souvent, mais toujours au sein d’une petite création, un évènement spécifique dans lequel ils apportent leur savoir-faire, artistique ou autre (scientifique, technique, social …) déjà reconnu comme étant proche de l’univers de Monik. La composition des équipes est fonction de la nature des évènements et donc très précise à chaque fois.

L’écriture est LéZartienne mais son interprétation reste propre à l’interprète.

Plus de détails ..

Direction artistique

Georges Matichard

Artiste tout terrain au long parcours truffé d’expérimentations, c’est sans doute parce qu’il est né à Epinal, et surtout par son travail sur le langage imagé, les mécanismes de l’imagination qu’ il se définit lui-même comme «artiste imageur ». Il  commence sa carrière comme constructeur et concepteur décor. Puis en ayant habité lui même ses réalisations en tant qu’acteur, il se dit aussi « décor’acteur » pour un langage corporisé dans une recherche sur le rapport de proximité au public, le théâtre invisible et engagé. Sa rencontre avec Pauline Hoa en 2007 le pousse à créer avec elle l’Agence Monik LéZart, projet qui synthétise toutes ses interrogations sur sa « profession. »
Le moteur principal qui l’anime en tout points, est cette éternelle question : «  Et maintenant, quel autre regard ? ».

Membre du collectif Ilotopie de 1991 à 2000, il collabore régulièrement aussi avec les compagnies Opus, Ici même, Cirqu’ici, Furinkaï, en tant qu’acteur ou constructeur.

Direction déléguée

Pauline Hoa

Photographe et régisseuse, elle est la paupière de l’oeil de Monik, elle régule son regard et coordonne le rythme de chaque petit pas de côté.

Elle agit de même auprès de la compagnie Anonima Teatro

Les agents de Monik

Plasticiens, comédiens, danseurs, performeurs, musiciens, paysagistes, scientifiques, techniciens,  etc ..
Ce sont tous des créateurs s’exprimant au-delà de Monik, avec leur parcours particulier et une identité artistique propre à eux.
Ils ou elles « investissent » Monik sur un projet, lui apportant leur savoir-faire issu d’un univers proche des valeurs de Monik.
Ils sont, à ce moment là, Monik.

Pourquoi une agence ?

 Agencer, définition dans le Robert historique de la langue française:
Verbe transitif est composé (XII°s;) de l’ancien adjectif gent, gente « noble, beau », encore connu par le syntagme gente dame (->gentil), qui vient du latin genitus « né » spécialement « bien né », en latin médiéval. L’adjectif est le participe passé du verbe gignere « engendrer » (->genre, gens ; et aussi naître).
Le verbe, d’abord attesté avec le préfixe re- pour « remettre en ordre » (1164, rajancier) s’est employé en ancien français pour « organiser », disposer en bon « ordre » ( fin XII°s. Renart) et absolument pour « arranger, adoucir les choses ». La valeur étymologique de « rendre agréable ou beau » s’étant perdue, le verbe se rattache sématiquement à agent, agir; à partir des XIV° et XV° s, l’idée dominante devenant  » organiser, arranger » spécialement en arts.

La délicate question d’un soit disant « bon ordre des choses » décrite ici étant au cœur des préoccupations de Monik, il était naturel qu’elle y mette son grain de sel .. Ndlr

Ancrée résolument en campagne, elle peut aussi s‘adresser tout particulièrement aux « friches culturelles rurales » et servir de pont avec les structures culturelles urbaines, grâce à un réseau relationnel ample et à une activité diversifiée.
Dotée de moyens de communications modernes, elle n’a pas non plus de frontières.

L’idée autour de ce nom est aussi de faire vivre « l’avatar » Monik LéZart comme une entité issue du cyber-espace, et de la faire agir dans le monde réel. Elle a un style, une identité facilement reconnaissable, un caractère affirmé propre à elle, et surtout sa façon singulière de voir le Monde.

Monik LéZart évolue comme un projet artistique à part entière.

Plusieurs personnes peuvent faire vivre Monik LéZart, à partir du moment où ils engagent des actions en adhérant à la charte artistique de l’Agence Monik LéZart.